Le chelem 4

Le chelem

La gazette du bridge club Paris IX

N°4 octobre 2019
Réalisation : Hubert HAAS, Alain SHAPIRO

Edito

La technique au service des bridgeurs

Le 15 septembre 2016, nous avons acquis nos premiers bridgemates. Puis pour éviter le transport du matériel entre Valeyre et Trévise, nous avons acheté une seconde série de bridgemates en janvier 2017. En peu de temps, nous avons harmonisé les configurations des 2 séries de bridgemates.

Très vite, nous avons apprécié les avantages de ces bridgemates :

  • l’obtention des résultats du tournoi quelques minutes après la dernière donne,
  • la saisie directe des résultats de chaque donne par les joueurs eux-mêmes sans intermédiaire ultérieur,
  • le gain de temps pour les organisateurs qui n’ont plus à retranscrire toutes les données d’un tournoi : nom des joueurs et saisie des feuilles ambulantes.
  • la mémorisation des donnes accessible sur le site de la FFB.

Nous avons franchi une nouvelle étape avec la machine à dupliquer « BRIDGESORTER ». C’est un outil assez fantastique qui permet de distribuer en quelques secondes une donne mémorisée sans classement préalable des jeux par couleur.

Avec cette machine, il n’est plus besoin de reclasser les jeux par couleur ni de faire dupliquer les donnes d’un simultané  par les joueurs eux-mêmes et  de saisir des diagrammes lors des tournois de régularité.

L’objectif est d’arriver à 0 papier en affichant sur les bridgemates les diagrammes, sans avoir à les saisir (réalisé) et l’analyse de chaque donne dés qu’on l’a jouée (en cours de mise au point).

La dernière étape pour pérenniser le système est de former quelques personnes à l’utiliser, à cet effet les procédures détaillées sont d’ores et déjà en cours d’élaboration.

Hubert HAAS 

Hommage à notre très élégant à notre ami Bernard

Jean Pierre TOQUE nous a quitté cet automne

Préparation de la nouvelle saison

Administrateurs attentifs

d’autres administrateurs

Le 9 septembre un comité élargi s’est réuni pour préparer la nouvelle saison.

Les principaux thèmes abordés ont été :

  • reconduction des mesures relatives aux Interclubs
  • l’état des finances
  • l’équipement
  • l’utilisation de FFBclubnet et des bridgemates

Trésorier attentif

Président convaincu

Un peu de technique

De nombeux joueurs débutants ou même expérimentés sont partfois décontenancés par la surenchère d’une couleur annoncée par le camp adverse, c’est ce qu’on appelle un cue bid. Le cue bid peut être utilisé aussi bien par le camp du déclarant que par le camp de la défense mais il n’aura bien évidemment la même signification.

Le cue bid du camp de la défense 

Une surenchère de 2C sur l’ouverture de 1C ne peut pas être naturelle qui en effet a envie de jouer un contrat à C sachant que l’ouvreur y détient déjà 5 cartes ? le 2C d’intervention ne peut donc pas être une enchère naturelle .

  1.  Le cue bid direct sur une ouverture indique un bicolore 5/5 des 2 couleurs extrêmes par exemple  2C sur 1C indique un bicolore 5/5 P/T. Une exception la surenchère 2T sur 1T indique une couleur naturelle au moins 5ème à T ; ceci est lié au fait que souvent l’ouverture de 1T  n’est faite qu’avec 3 cartes à T voire 2 pour ceux qui jouent le K 4ème. La force nécessaire pour faire un cue bid dépend de la vulnérabilité : rouge contre vert on a un jeu fort pour jouer sans pénalité excessive, en revanche vert contre rouge on a un jeu pas très fort mais bien distribué souvent pour anticiper une bonne défense.
  2. En réveil Le cue bid indique un bicolore 5/5 :
    1T passe passe 2T indique un bicolore 5/5 en majeure
    1C passe passe 2C inique un bicolore 5/5 T/P 

Le cue bid du camp de l’ouvreur

  1. 1C 1P 2P indique un jeu fort soit pour rechercher un contrat à SA joué par l’ouvreur, s’il a l’arrêt à P, soit un jeu fort fitté avec un arrêt de 1er ou 2ème tour à la recherche d’un chelem éventuel.
  2. 1C 1P 2C passe puis 2P par l’ouvreur indique un jeu fort avec un contrôle de 1er ou 2 tour à P, à la recherche d’une manche si le répondant n’est pas minimum.

Voilà une première approche des cue bids de premier tour, le cue bid peut être utilisé dans les tours d’enchère suivants Pour indiquer un contrôle ou redemander au partenaire un arrêt dans la couleur adverse. Le partenaire de l’auteur du cue bid connaissant ainsi le jeu de son vis à vis pourra prendre la décision qui s’impose : rectification préférentielle faible, rectification à saut (barrage ou fort), SA ou nouveau cue bid. selon sa force et la forme de sa main.